Vendredi 28 janvier 5 28 /01 /Jan 03:54

dondonpachi

 

pix: DondonPachi (shoot)

 

 

A force de pérégrinations sur le net, et de se consacrer à diverses passions de manière intense, on arrive parfois à faire des curieuses analyses en termes de liens qui unissent des thèmes qui paraissent à première vue très différents les uns des autres.

 

Si internet m'a enseigné une chose, c'est qu'il existait des gens extrêments politisés qui passaient leur temps à remettre en cause la légitimité des médias classiques (télévision mainstream, radios...) et posaient le problème de la représentativité de ces derniers, jugée dans certains cas complètement inexistante. Dans le même ordre d'idée, la société de consommation, apparaitrait comme un pilier de cette absence de représentativité du fait de la main-mise de la publicité sur le financement de ces mêmes médias, qui du coup fausseraient le point de vue objectif supposé d'un média digne de ce nom. Un raccourci est alors établi entre d'une part la critique de l'objectivité des médias et leur allégeance à la puissance publicitaire, et à la société de consommation, cette dernière présentée comme essentiellement dommageable à l'exercice d'un esprit critique en général, et donc à une émancipation quelconque.

 

La société de consommation, si je reprend la formule d'un enseignant de l'université de Nanterre, « c'est une forme de bonheur qu'on promet aux gens dans le fait de posséder des choses », or cette forme de bonheur, est le plus souvent proposée par de grandes sociétés telles que l'industrie du jeu vidéo, du cinéma, du livre...

Mais si on prend l'exemple des conséquences du marché du jeu vidéo , de la bande dessinée et d'une partie de la musique, on se rend compte que cette société de consommation supposée pervetisante par ses détracteurs, (mon propos n'est pas de glorifier le concept de société de conso), a au contraire permis la résurgeance d'un fort esprit d'indépendantisme de la part de certains médias, qui ont baignés eux dans une forme de consommation un peu « décalée » ou "segmentante" qu'il veulent de ce fait conserver.

Cela ne renvoie pas vraiment à un phénomène nouveau vous me direz (en ce qui concerne la musique), mais ppour ce qui est de la télévision française, c'est une première, la preuve en est de la chaine de télévision NOLIFE.

 

Avec un staff composé essentiellement de personnes ayant baignés dans la culture pop japonaise de manière générale, que ce soit vis-à-vis de la musique, du cinéma, du jeu vidéo (qui oserait faire autant de retrogaming où proposer autant de clips de musique japonaise?), des animateurs choquants pour les non avertis (par leur style, ce qui n'est pas péjoratif dans mon propos je précise).

 

Tout ça pour dire que j'ai l'impression que dans une certaine mesure, cette société de consommation (dans laquelle ces gens ont manifestement baignés ce qui les a amenés à monter un tel projet) peut effectivement pousser à une forme de conscience d'indépendantisme médiatique, et nolife en est à mon sens l'exemple le plus abouti.

 

J'espère que vous m'avez suivi, c'était mon quart d'heure relfexion du jour ^^'

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 30 décembre 4 30 /12 /Déc 02:48

Le titre est suffisament significatif.

 

En fait, un mec m'a proposé de traduire des notices de jeux de super famicom (Snes),  comme celle-ci (échantillon)

 

Wonder-Project-J---Kikai-no-Shounen-Pino_01.jpg

Wonder Project J - Kikai no Shounen Pino 03

Wonder-Project-J---Kikai-no-Shounen-Pino_05.jpg

 

Je verse une petite larme, car c'est mon premier "taffe de traducteur".

 

Par contre, le gars qui m'a demandé ça le sait pas encore, mais je suis tellement dans la merde au niveau de mon bjoulot pour la fac que je sais pas quand je commencerait sa trad'..

Je précise que les notices sont issus de jeux non sortis en occident, donc n'existent pas en version PAL.

En voyant ça, je me dis que mon avenir s'annonce glorieux et passionant, que je pourrait sans doute vivre de ce que j'aime, comme un artiste quoi , qui vole de ses propres ailes et qui ne se souci pas de la société,  surtout si c'est toujours des gens de dailymotion qui me proposent de traduire des notices de jeux qui tapent de plus de quinze ans.

C'est beau internet quand même.

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 4 décembre 6 04 /12 /Déc 00:24

Bonjour à ceux qui lisent ce blog.

 

L'autre jour j'ai réfléchi à comment lancer une bonne fois pour toute cette emission, car voyez vous j'était tellement dans l'indécision que un matin je me suis levé (enfin vers 14h) je me suis mis une baffe genre "bon aller aujourd'hui je m'occupe de ça", et c'est ce qui est arrivé aujourd'hui.

 

J'ai fait quelques recherches sur le matériel pour réaliser l'emission (fond vert, projo etc), bon étant donné que j'ai déjà l'élement le plus cher, à savoir ma Canon XM2, le reste devrait rentrer dans mon budget.

 

Enfin bon, je vous redonne plus de news bientôt.

 

Au fait, Steeve (Apens, mdr private joke) si tu passes par là dis moi si t'es chaud pour m'aider à tourner un pilote.

 

Pour finir, petite touche d'humour dans les jardins impériaux de Tokyo

 

DSCF3024.JPG

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 25 novembre 4 25 /11 /Nov 15:20

nerdz-logo-saison-4 web

 

 

Pour ce début de saison 4 (diffusé sur Ankama.fr & Nolife), je me devais de faire un petit article.

Après avoir visualisé les deux premiers episodes de cette saison 4, qui intervient juste après la fin en cliffhanger où l'on voit une bombe explosant sur la place du village de Régis-Robert, on était en droit de se dire “mais comment ils vont faire rebondir la série à partir de...ça?”

Ils l'ont fait, et le résultat n'est pas des moindres, puisque (attention spoil) ça part carrément dans des histoires de Nazis...

 

Côté réalisation, on a passé un cap, car l'aspect professionel est désormais indéniable, que ce soit au niveau du jeu des acteurs ou du cadrage. Par contre il y a un certain nombres de points où le pari est risqué :

-le changement d'appartement, en effet les spectateurs ont été habitués durant trois saisons à un décor réel (l'appartement de Davy Mourier) et ce nouveau cadre risque d'être difficille à avaler (sorti de son contexte...).

-Les scénaristes ont désormais mis un pied dans un thème tout nouveau, avec l'épisode premier, bien que cela reste de l'humour “absurde”, l'épisode "nazi" offre une nouvelle dimension à NerdZ jusqu'ici inexplorée, celle de la provocation. 

Il faut dire que le succès de la série en ce qui concerne les trois premières saisons, a été en parti du à son côté totalement décalé vis-à-vis de la société (dépolitisation totale, humour geek etc), l'insertion de cet episode nous amène à une frontière bien moins abyssale qu'avant vis-à-vis de cet humour politico-médiatique dont nous sommes innondés aujourd'hui (et qui est complètement stérile au final...). 

Loin de moi l'idée d'affirmer que NerdZ sombre là-dedans, car l'épisode 2 nous rassure en recadrant la chose dans un univers que l'on connait si bien, à savoir un apparte, un salon, des jeux vidéos, et un Régis robert plus fou que jamais

 

Où regarder les épisodes?

 

www.ankama.com

 

ou sur nolife si vous recevez la chaine.

 

Belkacem

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 25 novembre 4 25 /11 /Nov 14:56

 

 

hatsune miku

 

Ca m'avait manqué ce genre d'article où on commence par une belle image piquée sur google et qui rapelle le temps où on postais des articles qui n'avait d'ailleurs d'article que le nom, et qui se limitait à un simple post de photos, parmis les 2000 que comptait notre skyblog d'ado kikoo-lol.

 

Eh ouai, j'ai que 22 ans mais je commence déjà à faire l'ancien.

 

Mais bon, on change de sujet.

 

J'ai entendu depuis quelques temps que Canal+ dans Le Grand Journal avait parlé de Hatsune Miku. Avant toute chose, si vous ne savez pas qui est Hatsune Miku, regardez cette vidéo, elle vous expliquera bien mieux que de vulgaire mots.

 

 


 
  Voilà, vous savez maintenant qui est Hatsune Miku... mdr.

 

Bon plus sérieusement, Hatsune Miku c'est l'idole virtuelle des otaku. Le concept en gros c'est que c'est une chanteuse, qui a la particularité d'être 100% virtuelle, les sons et la voix utilisés sont intégralement virtuels. Inutile de vous parler de la panoplie de goodies, cds, jeux, figurines qui existent. Si vous venez sur ce blog, c'est que vous êtes sûrement un initié.

J'suis pas super fan de Hatsune Miku, en fait je m'en branle un peu, mais c'est à partir du moment ou Canal (enfin, un média à grande écoute quoi) se met à en parler (et, evidemment, on connait la musique) que ça échauffe tout de suite nos oreilles de japanophiles en colère.

 

 


 

 

 

Il suffit de voir ce que l'animatrice dit:

 

« Depuis quelques années deja sévit la super star « Mikou Atsouné » veuillez noter la super prononciation (Hatsune Miku).Le nom signifie d'ailleurs « premier son du futur » (???) [accompagné d'un geste des doigts de chaque mains, de manière à prendre un air condescendant qui sous-entend « je ne fait que citer »]

Alors vous allez voir ici, Miku, devant ses hordes de fans, eh oui, vous ne rêvez pas, c'est un pas de plus vers l'apocalypse (???) grâce à nos amis japonais, car effectivement c'est un hologramme 3D, ... oui les gens sont devant, en fait y'a un espèce de film où est projeté la star, Miku, c'est un peu comme « Gozilaze » (pour gorillaz) l'avaient fait, pour son concert, sauf que là on est beaucoup plus proche de bébé lili ou de rené la taupe, que j'espère

extrait de la chanson « pi po pi »

Alors j'espère très sincèrement que René la Taupe ne regarde pas cette emission en ce moment même parce que je m'en voudrais beaucoup de lui avoir filé une bonne idée pour faire des concerts. »

 

Ma conclusion sera la suivante, je suis content de ne plus regarder la télévision (phrase type du geek depressif)

Non sérieusement, la recherche est tellement inexistante, et à force de vouloir faire du divertissement à tout prix, ils en sont venus à prendre tellement le téléspectateur pour un con que cela en devient gerbant, berk.

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 20 novembre 6 20 /11 /Nov 01:37

 


Teaser 1 "Bikun-Bikun L'emission!"
Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 31 août 2 31 /08 /Août 17:36

 

 Vous vous souvenez certainement d'une ancienne vidéo tournée à Japan Expo 2009, où j'avais filmé le live des AKB48, Pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle  voici le lien de la vidéo:

 

http://www.dailymotion.com/video/x9t89a_tokyo-alice-interview-akb48-s-live_music

 

Mais ce n'est pas pour vous parler de ça que j'écris cet article.

 

 Lorsque j'était à Tokyo l'été dernier, en me baladant sous une chaleur accablante de fin de mois d'aout avec un pote de la fac dont je tairais le nom, ce dernier me dis un truc du genre "ehh t'es au courant, y'a une AKB qui a commencé le AV (= adult video pour les intimes).son film de cul viens juste de sortir, on l'achète hein dis on l'achète" dit il d'un air enjoué et innocent.

 

Le nom de scène qu'elle a choisi est "Yamachi Riko...", je me demande pourquoi elle prennent un nom de scène, comme si on n'allait pas la reconnaitre...

 

DSCF3587.JPG

 

Elle a l'air mignonne comme ça sur l'affiche, mais en fait elle est pas terrible en réalité, elle a une dentition digne des plus grands canins. ^^'

 

Bref trève de porniaiseries!

 

 

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 28 juillet 3 28 /07 /Juil 12:49

 

Chose promise, chose due! Voici le deuxieme article consacré au quartier culte.

Après un rapide coup d'oeil sur les boutiques de retrogaming, voyons un peu quels sont les endroits « interessants »

Les initiés conaissent sans doute @Home Cafe (http://www.cafe-athome.com/) (photo ci dessous).

DSCF2952.JPGDSCF2951.JPG

Il est en effet réputé pour être le plus connu des maids cafés d'Akihabara, un « classique » si j'ose dire, dans le sens où il existe des endroits encore plus « spéciaux » destinés à des fantasmes plus selectifs. Parmis ceux-ci, on distingue le genre où on vous apelle お兄ちゃん (« grand frère »)... vous savez le fantasme du mec qui aime à se faire réveiller par la voix douce et innocente d'une fille un peu plus jeune que lui, si vous comprenez pas trop, cette vous éclairera: 

 

 

En parlant de ce genre de trucs craignos, vous pouvez trouver par exemple dans des endroits tels que アイドル館 aidoru kan (idol kan ci-dessous) tout un tas de dvd en ventes mettant en scène des filles de huit/ neuf ans jouant au ballon en maillot de bain par exemple, ou alors en train de s'amuser dans une piscine, tout ceci au beau millieu d'un rayon porno. Cela vous donne une idée du délire.

vlcsnap-2010-07-28-13h59m16s21.png

Je veux bien comprendre qu'au Japon la sexualité n'est pas la même (blabla vision culturaliste) mais bon, quand ça frole la pédophilie refoulée, y'a pas d'esquive possible.

Et c'est en voyant ce genre de choses que j'ai commencé à comprendre la répulsion de certains amis japonais carrément anti-otaku « extrêmistes » car il faut bien avouer que tout ceci est réellement degueulasse.

 

Vous l'aurez compris, côté endroits craignos, akihabara se porte plutô bien, ainsi je ne compte pas le nombre de sex-shops de six étages (comme le « love merci » (photo ci-dessous)

DSCF2933.JPG

Là dedans, le principe c'est plus vous montez les étages plus ça deviens hard, sans oublier qu'il y a des étages "reservés aux hommes", au cas où, car j'y suis allé avec une amie un jour et le mec l'a arrêté en lui disant poliment mais efficacement « désolé ici c'est reservé aux hommes »... ultra véridique! Si j'avais été elle à ce moment j'aurai voulu creuser un trou tellement j'aurai eu honte x).

 

J'refait un flashback sur le retrogaming car je me suis rappelé une boutique qui m'a bien plu qui se nomme レンズ(Friends) qui se situe un peu plus loin sur la Kuramaebashi 蔵前橋. Petite et humble, elle est plus ou moins cachée et vous ne la trouverez pas à moins de faire bien attention aux petits panneaux ou encore une fois je vous conseille de consulter le pix'n love numéro 1 qui vous donnera tous les détails là-dessus (t'as vu Florent je vous fait de la pub!)

 

Mais je ne pouvais pas terminer cet article sans vous parler du Donquichote (ci-dessous). Sorte de bazar à plusieurs étages (agencement de l'espace japonais oblige!) ou on trouve tout et n'importe quoi, mais à la grosse différence que la qualité est présente, imaginez trouver des vitrines de vrais Gucci ou Diesel cotoyant de vieux costumes de maids à prix cassés... à côté de quoi toutes sortes d'accessoires de coiffure... de bouffe etc, la liste est longue. Il en existe plusieurs dans Tokyo mais celui d'Akiba possède un game center, un maid café et fait office de QG du groupe AKB48 au dernier étage.

DSCF2877-copie-1.JPGDSCF2890--2-.JPG

 

Allez pour finir cette petite balade d'akihabara, finissons avec un jolie photo pleine d'amour et de tendresse! <3

 

me---maid-2009.jpg

Par Le blog qui fait Bikun-Bikun!
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus